Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 Glottophobie : Derrière les accents, il y a des langues.

Le 26 novembre 2020 l’Assemblée Nationale a voté une loi pour lutter contre la discrimination en raison de l’accent, ce que le linguiste Philippe Blanchet appelle improprement glottophobie. En fait, glottophobie signifie peur des langues et non peur des accents.

Les accents sont souvent la seule trace d’une langue perdue ou abandonnée par ses locuteurs naturels en France qu’il s’agisse de l’occitan, du catalan, du breton, du flamand, du basque etc.

Néanmoins le Parti de la Nation Occitane considère que c’est un premier petit pas dans la bonne direction.

Il faut appeler un chat un chat et donc « l’accent du sud » par son nom. De Bayonne à Nice, de Bordeaux à Briançon et du Limousin et l’Auvergne aux Pyrénées « L’accent du Sud » c’est l’accent occitan en français.

Beaucoup d’Occitans l’ont parce que la république française, empêche depuis 1881 la langue occitane et les autres langues de France sauf le français d’avoir un accès normal et généralisé à l’école, alors que c’est la langue de leurs ancêtres depuis des siècles.

Hier on reprochait aux Occitans de parler leur langue en la réduisant à un « patois », aujourd’hui on leur reproche leur accent.

Par contre quand il s’agit d’aller faire la guerre (1914-1918, 1939-1945, Indochine et Algérie) ou d’aller gagner des matchs de rugby au nom de la France, malgré leur « accent chantant » on sait venir les trouver.

Pour le Parti de la Nation Occitane, se moquer de l’accent occitan avec des sarcasmes désobligeants du style « avec cet accent on ne peut pas vous prendre au sérieux », en faire comme c’est arrivé un argument pour ne pas embaucher quelqu’un ou ne pas signer un contrat commercial ou encore recaler des candidats à l’oral des concours de recrutement dans la fonction publique en raison de leur accent « exotique » c’est tout simplement du racisme.

Ce racisme-là est aussi intolérable que celui qui touche des immigrés ou des citoyens français issus de l’immigration.

Le Parti de la Nation Occitane observe que les organisations anti–racistes sont étrangement silencieuses devant le flot de dénigrement et de haine anti occitane auquel s’adonnent en toute impunité sur les réseaux sociaux ceux qui n’aiment pas l’accent occitan du premier ministre français Jean Castex et les accents autres que celui du français dit standard des médias parisiens.

Il semble qu’il y ait des formes d’anti–racisme plus politiquement correctes que d’autres.

Le Parti de la Nation Occitane se demande aussi quand l’Assemblée Nationale ratifiera enfin la Charte Européenne des Langues Régionales et Minoritaires signée par la France le 7 mai 1999.

L'Assemblée nationale a bien adopté en janvier 2014 un amendement constitutionnel permettant sa ratification. Mais le Sénat a rejeté le texte en novembre 2015.

Certes, l'article 75-1 de la Constitution de la Cinquième République française introduit les langues régionales dans la Constitution mais sa portée reste purement symbolique tant que ne sera pas votée une loi de protection juridique des langues dites régionales qui pérennisera leur enseignement de la maternelle à l’Université et garantira leur emploi dans tous les actes de la vie sociale.

Pour le Parti de la Nation Occitane, c’est le seul moyen de mettre fin à la mort programmée des langues de France. 

30/11/2020        

***************************************

Glotofobia : Darrièr los accents, i a de lengas

Lo 26 de novembre de 2020 l’Amassada Nacionala votèt una lei per lutar contra discriminacion pr’amor de l’accent, çò que lo linguista Felip Blanchet apela impropriament glotofobia. A la vertat, glotofobia vòl dire paur de las lengas e non pas paur dels accents.

Los accents son plan sovent en França la sola tralha d’una lenga perduda o abandonada pels seus locutors que s’agisca de l’occitan, del catalan, del breton, del flamenc, dels basco etc.

Totun lo Partit de la Nacion Occitana considera qu’es un primièr pichon pas dins la bona direccion.

Cal dire de blanc çò blanc e doncas apelar « l’accent del Sud » pel seu nom. De Baiona a Niça, de Bordèu a Briançon e de Lemosin e Auvernha fins als Pirenèus « L’accent del Sud » es l’accent occitan en francés.

Fòrça occitans parlan atal per que la republica francesa, empacha dempuèi 1881 la lenga occitana e las autras lengas de França fòra lo francés d’aver un ensenhament normal e generalisat a l’escòla, alara qu’es la lenga dels aujòls dempuèi de sègles.

Un còp èra se reprochava als occitans de parlar lor lenga en tot la réduser a un « patés », uèi los i es fach reprochi d’aver l’accent en francés. 

Per contra quand s’agís d’anar far la guèrra (1914-1918, 1939-1945, Indochina e Argeria) o d’anar ganhar de rescontres de rugbi en nom de França, malgrat lor « accent cantaire » los sabon venir trobar.

Pel Partit de la Nacion Occitana, se trufar de l’accent occitan amb d’escarnis mespresoses de l’estil « amb aqueste accent vos podèm pas prendre al serios », ne far coma es agut arribat un argument per emplegar pas quauqu’un o signar pas un contracte comercial o encara eliminar de candidats a l’oral de concors de la fonccion publica per encausa de lor accent « exotic » es tot simplament de racisme.

Aqueste racisme es tant intolerable coma aquel que pertòca d’immigrats o de ciutadans franceses venguts de l’immigracion.

Lo Partit de la Nacion Occitana constata que las organisacions anti–racistas son estranhament silenciosas davant l’ondada de mesprètz e d’òdi anti occitan que s’i liuran en tota impunitat sus malhums socials los qu’aiman pas l’accent occitan del primier menistre frances Jean Castex e los accents autres que lo del frances dit estandard dels mediàs parisencs.

Sembla  que i  aja de formas d’anti–racisme mai politicament correctas que non pas d’autras.

Lo Partit de la Nacion Occitana se demanda tanben quora fin finala l’Amassada Nacionala ratificarà la Carta Europenca de las Lengas Regionalas e Minoritàrias signada per França lo 7 de mai de 1999 ?

L'Amassada Nacionala a plan adoptat en genier de 2014 un esmendament constitucional permetènt sa ratificacion. Es lo Senat que refusèt lo tèxt en novembre de 2015.

Solide, l'article 75-1 de la Constitucion de la Cinquena Republica francesa fa dintrar las lengas regionalass dins la Constitucion mas sa portada demòra purament simbolica tant que  serà pas votada una lei de proteccion juridica de las lengas ditas regionalas que perennizarà lor ensenhament de la mairala a l’Universitat e garantirà lor emplec dins totes los actes de la vida sociala.

Pel Partit de la Nacion Occitana, es lo sol mejan d’arrestar la mòrt programada de las lengas de França.        

30/11/2020

 Glottophobie

 Glottophobie

Tag(s) : #Actualités, #COMMUNIQUÉ (Fra ), #COMUNICAT( Oc )
Partager cet article
Repost1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :