Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Meilleurs vœux !

 

            Bien conditionné par les médias, chacun se demandait ce que E. Macron allait pouvoir dire sur la réforme des retraites lors de son allocution pour les vœux de 2020. Mais à force de se regarder le nombril, on peut perdre en hauteur de vue.

            Ce qui, personnellement, a retenu mon attention est cet appel, à plusieurs reprises, à l’unité nationale. « 2020 doit ouvrir la décennie de l’unité retrouvée de la nation. Je vois trop de divisions au nom des origines, des religions, des intérêts. Je lutterai avec détermination contre les forces qui minent l’unité nationale et, dans les prochaines semaines, je prendrai de nouvelles décisions sur ce sujet. (…) L’État et les services publics ont un rôle essentiel pour renforcer cette unité française. (…) Les maires sont les piliers de la République. (…) Pour assurer l’unité de la nation, rappelons-nous que nous avons plus de devoirs que de droits ».

            Tout cela est clair et, comme d’habitude, la république vous oblige à vous positionner pour elle (ainsi définie), ou contre. Il n’y a pas d’autre alternative permise. Et si, donc, vous vous positionnez pour elle, même par dépit, il va falloir en assumer les conséquences.

            Une loi sur l’interdiction, ou le non financement des listes électorales dites communautaristes est en gestation. Son objectif premier n’est pas l’activité (!) politique régionaliste, mais ne nous y trompons pas, une fois l’outil en place, les républicains-nationalistes-tricolores saurons s’en servir pour leur idéologie et nous aurons encore à en faire les frais. Cela me rappelle l’article 2 de la constitution ; « Le français est la langue de la république ». Cet article ne devait concerner que l’anglais (qui se porte très bien en France, et même de mieux en mieux, merci), et nous avons vu le reste venir…

            Soulignons qu’à quelques semaines des municipales, E. Macron a rappelé que les maires avaient aussi un rôle de représentants de l’État. Dans un système hyper jacobin, les préfets ne suffisent pas pour cela.

L’État fait un pas de plus vers l’assimilation-uniformisation contrainte de ses périphéries. Mais tant qu’il n’interdit pas les bals trad, tout va bien ! Et donc, bona annada !

 

     Jacme Pince

     Lo 5 de genièr de 2020

Libertat !

Libertat !

Tag(s) : #Tribune libre
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :