Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

    Intergroupe sur les minorités au Parlement européen
 

     Le jeudi 16 novembre 2017 lors d’une réunion prévue au Parlement européen, cinq communautés qui subissent une discrimination par le refus français d’appliquer les standards européens sur la diversité linguistique permettra à EAJ-PNB (Parti Nationaliste Basque) de revendiquer à nouveau la mise en place d’une législation européenne contraignante qui garantisse les droits des locuteurs de langues non officielles, au niveau européen.

    Cette initiative aura lieu, à Strasbourg. Ce jour-là, l’Intergroupe sur les minorités au Parlement européen, c'est-à dire, une équipe de 70 eurodéputés de tous horizons politiques qui travaille sur le droit des nationalités et communautés linguistiques minorisées ou sans État, prendra part à une audience des représentants de 5 communautés linguistiques qui œuvrent pour  conserver et promouvoir l’usage du breton, de l’alsacien, de l’occitan, du catalan et de l’euskara, dans l’État français.

    Cette présentation será assurée par Pako Arizmendi, président de l’Ipar Buru Batzar,  Beñat Arrabit, maire et vice-président de la Communauté Pays Basque, Yves Le Coadic, délégué du Conseil National du Parti Breton, Jordi Vera, coordinateur de “Oui au pays catalan”, en Catalogne nord, Andrée Munchenbach, présidente d’Unser Land, en Alsace, ainsi que Geli Grande et Pèire Barral, co-présidents du Parti de la Nation Occitane.

 

    Les dirigeants nationalistes basques présentent cette initiative, comme un pas supplémentaire dans le travail que ce groupe de députés européens développe pour obtenir de l’Union Européenne, une législation contraignante, protectrice des droits fondamentaux de citoyens européens qui sont également membres de communautés nationales traditionnelles européennes.

    Cette initiative se base sur le rapport Alfonsi “qui met en avant le besoin d’une législation contraignante et le fait d’aborder cette question sur le plan des droits fondamentaux.  Aujourd’hui, dans l’Union Européenne, les droits linguistiques de ses habitants dépendent du statut jurídico-politique de leur communauté linguistique, alors que ces communautés ont des locuteurs dont les droits sont reconnus par la Charte européenne des Droits Fondamentaux. Ces Européens souffrent d’inégalité et de discrimination ”.

 

    Tous les Européens qui vivent cette situation, sont invités à promouvoir des initiatives et à appuyer celles qui sont proposées pour promouvoir “cette revendication qui est une nécessité”. Elle espère également que le président Macron et son gouvernement respecteront leurs promesses de changement dans la politique que mène la France contre sa propre diversité linguistique. 

Gèli Grande
 

cinq communautés qui subissent une discrimination en U.E.

cinq communautés qui subissent une discrimination en U.E.

Tag(s) : #international, #Informations, #occitanie
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :