Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Petite leçon à Michel Serres

L’édition du Petit Bleu du dimanche 27 octobre nous apprend que notre éminent compatriote agenais, Michel Serres, lance un appel à la grève de l’anglais dans la publicité. Michel Serres fait, quant à lui, la grève de l’utilisation de sa langue maternelle, la langue d’oc ou occitan, celle du grand poète agenais Jasmin (1798-1864)…

« La classe dominante n’a jamais parlé la même langue que le peuple. Autrefois ils parlaient latin et nous, on parlait français », nous dit-il.

Faux ! Au temps de Jasmin, les élites parlaient le français et utilisaient l’occitan pour s’adresser aux domestiques ou aux animaux. Le peuple, lui, parlait occitan. Aujourd’hui, le français standard de Paris et des médias avec l’accent pointu est la langue des élites agenaises, le « peuple » a gardé son accent occitan et parle un français truffé d’occitanismes (« Qu’es aquò ? », « tomber la chemise », etc.)

Au lieu de se battre contre la soi-disant invasion de l’anglais en France, Michel Serres serait mieux inspiré de se mobiliser pour la diversité linguistique en France et notamment pour une place digne pour l’occitan chez nous, en Lot-et-Garonne et dans une trentaine d’autres départements du sud de la République française.

Michel Serres est influent. Il pourrait rappeler au président de la République ainsi qu’à tous les présidents des conseils régionaux et des conseils généraux tenus par des majorités de gauche, la promesse n° 56 du programme du candidat François Hollande en 2012 : « Faire ratifier par la France la charte européenne des langues régionales et minoritaires ».

Il pourrait aussi user de son influence auprès de tous les courants d’opinion représentés à l’Assemblée nationale afin de faire voter une loi de protection et de promotion de ces mêmes langues dites régionales.

Michel Serres est pour la maîtrise par le plus grand nombre des technologies de l’information : qu’il propose donc que l’occitan et les autres langues « régionales » soient enseignées dans toutes les écoles et aux adultes grâce à ces moyens modernes d’accès à la culture.

Sinon, le pauvre Jasmin va se retourner dans sa tombe.

Gèli Grande

Layrac 29/10/2013

sur : Le Petit Bleu, rédaction, 9, rue Pontarique à Agen (47 000)

L’édition du Petit Bleu du dimanche 27 octobre nous apprend que notre éminent compatriote agenais

L’édition du Petit Bleu du dimanche 27 octobre nous apprend que notre éminent compatriote agenais

Tag(s) : #Tribune libre
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :