Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Estivada 2010
C’est avec une certaine émotion que je me suis retrouvé à Rodez avec dans la tête les souvenirs du cinquantième anniversaire et plus particulièrement de Jacques qui était encore parmi nous. Jacques, nous ne t’oublions pas.

Cette année, nous avions un stand digne de ce nom réservé à l’association « Les amis du Lugarn ». Il avait été convenu avec le directeur de l’Estivada, Patric Roux, que nous nous devions d’être discrets et de ne pas afficher trop ouvertement le P.N.O. Nous avons tenu cet engagement mais nous avons été les seuls car le POC et Libertat ne se sont pas gênés pour afficher la couleur.

Le PNO en forceLes militants du Parti étaient nombreux à Rodez : tout d’abord les militants locaux avec René Durand, par ailleurs organisateur du festival off l’Estofinada, Lella Durand mais aussi Charles Pons, Jean-Pierre Hilaire, Michel gravier, Patric Nouguier, Colette Fraisse, Michel Bovard, Jeanine Cazes-Grande, Gèli Grande, Gisèle Vertoire, Jean-Paul Ansaldi, Jean-Claude Chaudière et Nicole Mares. Nous avons eu la visite imprévue de notre président Philippe Bonnet et de sa compagne Stéphanie ainsi que de David Price accompagné de trois amis. Notons aussi la présence d’Eve Ressaire et de Bernadette Levrel, sympathisante et chargée de la compagination du Lugarn grâce à qui nous avions le numéro 100 à notre stand. La présence de tous ces militants nous a permis de tenir un mini CN, sous la présidence de Philippe Bonnet, qui fera l’objet d’un compte rendu séparé.
Quelques remarques en vrac
Le P.N.O semble désormais inscrit durablement dans le paysage politique occitan. Nous sommes sollicités pour des interviews et on s’arrête à notre stand pour discuter. Interwiew du PNO sur radio lengadocJ’ai été interviewé par Radio Albigés et Radio Lengadòc nous a donné la parole à moi, Gèli et Carles pour parler longuement du Lugarn, du P.N.O et de Jacques Ressaire. La même radio m’a invité à participer à un débat sur notre projet de société avec le POC et Libertat. Gèli a été interviewé par the big Dreux, journaliste à Radio Occitanie de Toulouse. Une journaliste de FR3 est venue au stand et a filmé un peu.
Michel Gravier, lui, a arpenté le festival et a beaucoup filmé.
A la demande de René Durand, nous sommes allés avec une certaine appréhension, dans le cadre de l’Estofinada, à un débat dont le thème était : le conflit Israël-Palestine et son incidence sur le mouvement occitan. Il s’agissait d’un débat entre Remesi Firmin pour le POC, un représentant de Libertat et Dahmani, berbériste pour Tamazgha. Etaient également présents des militants pro-palestiniens. Le débat a été difficile pour ne pas dire impossible en raison de la confusion entretenue par les pro-palestiniens sur les notions d’ethnie, de race, de religion etc. Nous avons déploré que Dahmani fasse preuve d’un pessimisme excessif sur les chances de survie en tant que peuple des Hébreux mais aussi des Berbères, des Kurdes, des Occitans etc. Surtout, nous avons trouvé lamentable l’intervention d’Eve Ressaire à propos du dernier communiqué du PNO sur l’intervention de la marine israélienne contre des navires turcs voulant forcer le blocus de Gaza, communiqué particulièrement modéré et appelant à la paix. Elle a le droit d’avoir une opinion différente de celle du P.N.O qu’elle a quitté. Par contre, c’est incorrect de sa part d’avoir dit publiquement tout le mal qu’elle pensait sur le problème d’Israël d’un parti qu’elle connaissait de l’intérieur. René Durand le lui a vivement reproché et il a eu mille fois raison. Pour ma part, par respect pour la mémoire de Jacques, je n’ai pas souhaité polémiquer avec Eve publiquement mais je suis sûr qu’il n’aurait pas apprécié l’intervention de sa femme. Quant au pro-palestiniens, ils me semblent plus animés par la rage que par le désir d’argumenter, le représentant du POC faisant preuve finalement d’une relative modération. Il a fallu que Dario Anghilante de la Chambra d’Oc remette fort justement les choses en place sur le plan historique. Bref, un « débat » pénible qui, me semble t-il, n’a pas servi à grand-chose.
Pour revenir au débat sur Radio Lengadòc, on voit bien qu’il serait possible au P.N.O de travailler avec le POC, à condition que celui-ci le veuille, avec qui nous avons tout de même des points communs. En revanche, cela semble quasiment impossible avec Libertat qui met en préalable de toute revendication occitane la révolution anticapitaliste et qui ne semble pas avoir envie de faire des alliances avec qui que ce soit. Au POC, certains sont proches de nous comme Joël Encontre qui est venu à notre stand pour discuter et Sergi Viaule. D’autres continuent de faire comme si nous n’existions pas
Sortie en dehors de l’Estivada
Photo0483.jpgLe samedi, une dizaine d’entre nous est allée à Crespin, village de Joan Boudou où un Centre culturel occitan vient d’être inauguré dans sa maison natale. Il ne s’agit pas d’un musée mais d’un concept nouveau qui à travers de petits films et d’enregistrements sonores ainsi que d’expositions d’œuvres artistiques permet de partir à la découverte de l’homme et de l’œuvre. Notre guide était remarquable et parlait un occitan de belle facture. Une heure et demi de régal. Je ne peux qu’encourager tous les adhérents à y aller s’ils passent par le Rouergue.
Les ventes au stand
Il appartiendra à notre trésorier de faire un bilan financier plus tard. Nous constatons que ce sont surtout les marques d’identité pas trop chères qui se vendent et tout d’abord les cartes d’Occitanie qui ont vite disparu. C’était une erreur de ne pas en avoir prévu plus. Nous en avons commandé 30. Nous avons distribué les anciens numéros du Lugarn gratuitement mais nous avons vendu très peu de publications payantes. Quelques cartes d’identité occitane ont été achetées. De nouveaux autocollants sont à prévoir avec le logo du P.N.O et l‘adresse Web.
Pour une meilleure visibilité, il faudra aussi faire faire une banderole « Los Amics del Lugarn »
Enfin, notre désorganisation devient un handicap. Il aurait fallu établir un tableau de permanences afin que ce ne soit pas toujours les mêmes qui restent au stand sans profiter des spectacles.
L’hébergement
Merci encore à Charles Pons qui nous a permis à tous d’avoir un logement très correct au lycée Querbes pour un prix modique
2011 ?
L’Estivada, en raison de la construction du musée Soulages, serait déplacée au Haras, tout proche. Si nous pouvons comme cette année avoir un stand gratuit, nous avons tout intérêt à y revenir pour faire connaître le P.N.O
La fête du PNO en 2011
Il en sera question dans le compte rendu de notre réunion. On s’orienterait vers la date du 19 juin en Provence, dans un lieu à préciser avec groupes musicaux, écrivains et artistes occitans, débats etc.
Tout est à bâtir et le temps presse !
Une info importante
Eve Ressaire nous informe  que les archives de Fontan et du P.N.O sont désormais accessibles au CIRDOC mais que les 19 carnets intimes de Fontan en raison du caractère sensible du contenu de certains ne seront consultables que dans 15 ans.
 
les amis de lo lugarnMerci à tous ceux et celles qui ont fait l’effort de venir à Rodez et rendez-vous à Montauban le 6 et 7 novembre.
Compte rendu (succinct !) fait par

JP Hilaire, vice-président 

Tag(s) : #Lo Lugarn
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :